livreouvert

Lire, quel plaisir!

 
Après avoir littéralement dévoré le livre de Josélito Michaud
intitulé « Dans mes yeux à moi»  paru aux Éditions Libre Expression,
un flot de sentiments m'a envahie devant le triste vécu d'un enfant en bas âge,
ballotté d'une famille d'accueil  à une autre, trois fois en moins de cinq ans.
Je ne me cache pas d'avoir essuyé une larme de temps à autre
devant le sort de cet enfant et de celui de combien d'autres.
Pourquoi de si petits êtres doivent-ils débuter dans la vie
avec comme «seul bagage une valise bleue et un Baby blue?»
Bien des facteurs entrent en ligne de compte dans ces situations : les lois de la société,
les non-dits et la honte des familles, le refoulement des sentiments,
 le déchirement atroce des filles-mères et le rejet des pairs.
Ces enfants qui «biffent sur le calendrier les jours qui leur restent
avant d'atteindre la liberté de leurs dix-huit ans» vont,
soi se forger un caractère de «chevalier» ou «mourir» de diverses manières
pour n'avoir point goûté aux caresses maternelles
de leur mère d'accueil  ou de leur mère biologique.
Concernant ce thème, Enrico Macias a composé une touchante chanson intitulée
                          «Malheur à celui qui blesse un enfant»
              Je vous invite à l'écouter et à regarder le clip vidéo
                        sur le site paroles-chansons.org

Il n'a pas de père et il n'a pas de mère
C'est le plus frondeur de tout l'orphelinat
On cite en exemple son sale caractère
Et on le punit car on ne l'aime pas
Refrain : Qu'il soit un démon, qu'il soit noir ou blanc
               Il a le cœur pur, il est toute innocence
               Qu'il soit né d'amour ou par accident
               Malheur à celui qui blesse un enfant

Il vole au marché un gâteau, une orange
Et on le poursuit, il faut le rattraper
On donne l'alerte, on arrête un ange
Et pour se défendre, il se met à pleurer
Refrain : Qu'il soit un démon, qu'il soit noir ou blanc
               Il a le cœur pur, il est toute innocence
              Qu'il soit né d'amour ou par accident
              Malheur à celui qui blesse un enfant

Il est émigré d'un pays de misère
Et dans une école, il apprend à parler
Son accent fait rire, il ne peut rien faire
Sans qu'on lui reproche d'être un étranger
Refrain : Qu'il soit un démon, qu'il soit noir ou blanc
               Il a le cœur pur, il est toute innocence
              Qu'il soit né d'amour ou par accident
              Malheur à celui qui blesse un enfant

             

 Touchant livre à lire!

 Il bouleverse, il émeut, il questionne, il dérange et il impressionne tout à la fois! 

Si vous en faites lecture, n'hésitez pas à partager vos impressions et vos réflexions avec moi.

Je vous y invite chaleureusement...

enfantvisage

   
                                                                                     

Recherche

 

Les gens heureux ont une histoire

carmenlabergeauteure

livrelesgensheureuxontunehistoire

lesgensheureuxontunehistoire

Signet, reproduction de la

couverture de dos du livre.

Y figurent le nom de la maison

d'édition ainsi que Flore

et Napoléon Gravel

avec leurs trois enfants

Charles-Édouard,

Lorenzo et Thérèse.